Lutte contre le paludisme : Plus de 2 millions de moustiquaires distribués dans 1 790 quartiers de Dakar

27/07/2019

Dans le cadre de la lutte anti-vectorielle, la Région médicale de Dakar en collaboration avec le gouverneur de Dakar, a procédé hier au lancement de la campagne de distribution de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda). Ainsi plus de 2 millions de moustiquaires seront distribuées dans 1 790 quartiers de la capitale.

Au total ce sont 2 millions 204 mille 610 Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) qui seront distribuées dans 1 790 quartiers et sites de la région de Dakar pour un coût global de plus de 1 milliard F CFA. Cette opération qui se fera en l’espace de six (6) jours (du 24 au 29 juillet 2019), a pour objectifs d’assurer la couverture de 100 % des couchages  habituels en Milda dans toutes les zones ciblées de Dakar. Mais aussi, il s’agit d’amener  au moins 80 % de la population générale des zones ciblées à dormir sous Milda.  

Cette campagne de distribution concerne 863 121 ménages qui sont recensés pour un nombre de 4 409 219 personnes dans différents quartiers de la région de Dakar. Le nombre de couchage habituel est de 2 629 893 pour un pourcentage de quartiers de 99 % et de 117 % de ménage recensé. Selon Dr Ndeye Magatte Ndiaye Ndom, Médecin-chef régional (Mcr), ce programme est le volet de la lutte anti-vectorielle avec deux systèmes qui concernent la distribution en campagne de masse, mais aussi la distribution en routine à travers plusieurs canaux. Avant d’ajouter que « la moustiquaire constitue l’arme la plus efficace au niveau individuel pour lutter contre le paludisme ». Et selon l’Oms, précise la Mcr, un taux de couverture en moustiquaires imprégnées à 90 % permet de réduire infanto-juvénile de 25 % environ.

À cet effet, 12 microplans ont été élaborés depuis le démarrage de la campagne en mai 2019, dans toute la région de Dakar dont 11 dans les districts sanitaires et 01 au niveau de la région médicale. Un Crd a été tenu avec le gouverneur, les préfets et les sous-préfets de toute la région pour un bon déroulement de la distribution avec la mise en place d 153 comités de suivi en couverture universelle en Milda à tous les niveaux. Mais aussi des acteurs ont été formés à cette occasion dont 12 gestionnaires, 306 Infirmiers chefs de poste et sages-femmes pour répondre aux exigences des bailleurs, mais aussi du ministère de la Santé. Au niveau communautaire, 7 642 acteurs ont été capacités  et 765 comités locaux de suivi orientés sur la campagne pour un total de 1 267 sites de distribution. « L’échange se fera à travers des coupons au niveau des sites », a-t-elle informée, tout en demandant aux populations d’aller retirer leurs moustiquaires. Dr Ndeye Magatte Ndiaye Ndom a profité de cette campagne de distribution gratuite pour lancer un message aux populations. « Les Milda ne sont pas à vendre. Vous n’êtes pas censés revendre votre Milda après l’avoir reçu. C’est strictement interdit », a-t-elle mis en garde.

Mamadou Ndiaye adjoint au gouverneur chargé des questions de développement, prenant la parole, a rappelé que le paludisme demeure toujours un problème de santé publique au Sénégal, même si le nombre de cas diminue d’année en année. « Au Sénégal,  au cours de ces dernières années, des efforts considérables en matière de lutte contre ce fléau. Le taux de mortalité qui était de 7,3 % en 2013 est passé à 1,31% en 2918 », a-t-il affirmé. Selon lui, ces résultats sont dus à la  mise œuvre de plusieurs stratégies notamment le diagnostic des tests rapides, la chimio-prévention, la prise en charge des cas de  paludisme saisonnier et  l’engagement des professionnels de la santé. Parlant de la campagne de recensement, ce dernier de faire part que « Le défi à relever est d’assurer une couverture de la population en moustiquaires ».

Senpresse.net
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :
Serigne Saliou Guèye
Directeur de Publication
77 645 83 32 ; 76 309 85 85
sesag@lessentiel.sn