Macky Sall sauve Mamadou Sy Mbengue des griffes du tout-puissant Mamadou Racine Sy

03/10/2019

Au cours du week-end, « Le Témoin » avait reçu une information selon laquelle, sauf un retournement de situation, Mamadou Sy Mbengue, le directeur général de l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES) allait être débarqué par le conseil d’administration présidé par le tout-puissant Mamadou Racine Sy au cours de la semaine en cours. Seulement voilà, la donne imprévue, c’est l’entrée en jeu du président Macky Sall dans ce bras de fer entre le président du conseil d’administration et le directeur général de l’Ipres. En nommant Mamadou Sy Mbengue DG de la Société Nationale des Habitations à Loyer Modéré, il sauve ce dernier des griffes du tout-puissant Mamadou Racine Sy. Macky Sall a donc coupé la poire en deux et sauvé d’une humiliation certaine le mari de l’amie et proche collaboratrice de son épouse.

Tout était calé pour que l’épilogue du duel «mortel » entre le président Mamadou Racine Sy et son directeur général, l’administrateur civil Mamadou Sy Mbengue, se termine cette semaine. Par la défenestration de ce dernier ! Une source très au fait de ce dossier nous informait que le président du conseil d’administration avait réussi à obtenir l’accord de tous les membres du CA pour procéder au limogeage du directeur général. Tout devait se passer cette semaine. A en croire notre source, le départ de Mamadou Sy Mbengue était même prévu la semaine passée. Le tout-puissant Mamadou Racine Sy avait déjà prévu la tenue du conseil d’administration. Mais un grain de sable était parvenu à déjouer les plans du patron du King Fahd hôtel.

En effet au dernier moment, le ministre du Travail, du Dialogue Social, des Organisations professionnelles et des relations avec les Institutions, M. Samba Sy, aurait, sur instruction des plus hautes autorités, demandé aux représentants de l’Etat de ne pas participer à la réunion du Conseil d’administration convoquée par le patron du mouvement de soutien « Alsar ». Rendant impossible la tenue du conseil d’administration de la semaine passée. Le ministre Samba Sy avait-il reçu l’ordre au niveau du Palais ? Notre source le soupçonne sans se vouloir catégorique. Il n’empêche, conscient que le Palais était limité par l’autonomie de gestion de l’institution pour contraindre le Conseil d’administrer à reculer dans sa volonté de débarquer le directeur général de l’Ipres, le président Mamadou Racine Sy était revenu à la charge surtout qu’il a le soutien de la totalité du conseil d’administration, surtout celui de Mody Guiro qui devrait lui succéder comme Pca.

Le patron du groupe «Sénégal Tours – Sénégal hôtels» avait, selon nos sources, planifié la tenue du CA cette semaine. Il tenait coûte que coûte, avant d’aller prendre les rênes de la Caisse de Sécurité sociale comme président du conseil d’administration, à faire partir Mamadou Sy Mbengue. Il en faisait un point d’honneur. Un objectif que le Dg limogé hier avait révélé lors de son point de presse tenu le mercredi 11 septembre dernier. « (...) Quand ces supputations sont allées bon train dans la presse, je m’en suis ouvert à lui (NDLR, au président Mamadou Racine Sy). Cela pourrait vous surprendre mais, devant témoin, un administrateur du CNP (Conseil national du Patronat), il a reconnu qu’il sou- haitait effectivement que je quitte la direction générale de l’Ipres. Sur les raisons de ce souhait, il a expliqué qu’on lui aurait soufflé que j’étais avec un grand syndicaliste de ce pays, l’instigateur d’articles dénonçant sa longévité à la présidence du Conseil d’administration, alors que son mandat est terminé depuis près de quatre ans. Par ailleurs, il me révèle que des proches dans l’entourage du président de la République lui ont soufflé que, profitant de ma proximité avec ce dernier, je travaillais à changer la donne à l’Ipres par un transfert de pouvoir du Conseil d’administration vers la Direction générale et une mise à terme de l’autonomie de gestion. Il s’est senti visé par ma personne » avait confié Mamadou Sy Mbengue à la presse.

Macky Sall coupe la poire en deux

Alors, sachant que les carottes sont cuites pour celui dont la femme est la plus proche collaboratrice de sa propre épouse à lui, la plus qu’influente Marième Faye Sall, le président Macky Sall s’est précipité ce mercredi en Conseil des ministres pour sauver « son » protégé. C’est ainsi qu’il a nommé Mamadou Sy Mbengue à la tête de la Société Nationale des Habitations à Loyer Modéré. Le chef de l’Etat n’a pas voulu qu’on sacrifie un allié politique qui se bat à Tivaouane pour l’Alliance pour la République (APR).

Mamadou Sy Mbengue a été élu maire de la ville religieuse lors des dernières élections locales. Il jouit d’une belle popularité dans la ville et reste aussi un protégé de la famille Sy. Macky Sall a donc aussi cherché à gérer ses relations avec la famille du vénéré El Hadj Malick Sy. Dans le même temps, il a tenu à sauvegarder ses relations avec le président du Conseil d’administration de l’Ipres, Mamadou Racine Sy, qui, au- delà de sa représentativité au sein du patronat notamment dans le secteur touristique, s’est aussi investi en politique avec Le mouvement And Ligueyal Sénégal Ak Racine Sy (Alsar).

Le patron du King Fahd s’était totalement investi pour le candidat Macky Sall lors de la présidentielle par un maillage dense du territoire national et même dans la diaspora. En outre Macky Sall sait que quand Mamadou Racine Sy s’engage dans une bataille, il ne recule jamais et obtient toujours gain de cause. Une anecdote. En mai 2010, Mamadou Racine Sy avait aussi demandé à Amadou Yéri Diop de quitter la direction générale de la Caisse de sécurité sociale. Ce dernier voulant en savoir les raisons, s’était vu rétorquer ceci : « vous devez partir, c’est tout ! ».

Finalement Amadou Yéri Diop s’était plié aux injonctions du tout-puissant Mamadou Racine Sy. Il n’avait pas regretté de s’être plié puisqu’il avait reçu un très consistant bonus de départ. L’homme est devenu un consultant prospère depuis lors. Toutes choses qui font que Macky Sall, conscient de l’étroitesse de sa marge manœuvre de manœuvre dans cette affaire, a décidé de faire partir Mamadou Sy Mbengue vers une autre « station » quelques jours avant un limogeage humiliant. Ouf, le protégé de Marième Faye Sall est sauvé et recasé ! 

Abdou Karim DIARRA 
 


Serigne Saliou Guèye
Directeur de Publication
77 645 83 32 ; 76 309 85 85
sesag@lessentiel.sn